Un vrai champignon du beau temps !

Schaderreger

Il aime les conditions ensoleillées et sèches. Pour cela, il suffit d’une légère rosée le matin pour que les spores germent. L’oïdium du rosier (Erysipel spp., Oidium spp.…) est spécifique à l’espèce. Il ne s’attaque pas aux plantes d’autres variétés. L’oïdium du rosier p. ex. ne touche pas aux concombres.

Les agents pathogènes de l’oïdium, qui font partie des champignons alvéoles (Ascomycètes), s’attaquent principalement aux feuilles. Celles-ci sont d’abord recouvertes d’une couche farineuse, puis elles deviennent brunes et se dessèchent. L’oïdium forme un dépôt farineux blanc à la surface des feuilles. Celui-ci commence à s’étendre en forme d’étoile avec des fils de mycélium, puis il forme des taches rondes qui occupent finalement toute la surface de la plante. Le dépôt blanc de l’oïdium s’essuie facilement avec le doigt. Dès que l’on aperçoit les premières taches, c’est que les spores ont déjà envahi la plante.

 

Nimrod® est un fongicide à action très spécifique contre les champignons de l’oïdium. Le produit est rapidement absorbé par la plante et est résistant à la pluie après peu de temps. L’effet sur les champignons de l’oïdium est obtenu de 3 façons : l’effet systémique élimine les infestations aiguës et protège également les parties jeunes et nouvellement formées des plantes. Grâce à l’effet translaminaire et à la phase gazeuse, il peut toucher les champignons de l’oïdium qui se trouvent en profondeur dans la culture et ne peuvent être atteints par le film de pulvérisation.

Nimrod interfère avec le métabolisme cellulaire en empêchant la synthèse des acides nucléiques qui sont essentiels à la croissance des champignons. Pour ce faire, Nimrod intervient à différents stades de développement des champignons de l’oïdium :

  • la formation des spores
  • la formation des tubes germinatifs (épaississement de l’apressorium et croissance de l’haustorium)
  • la croissance des filaments germinatifs (hyphes) jusqu’à un certain point Le cycle de développement du champignon est ainsi interrompu

Par conséquent, Nimrod a un effet préventif et interruptif et doit être utilisé dès le début de l’infestation.

 

Emploi
Rosiers : 0,1 % Nimrod (100 ml dans 100 l d’eau), mouiller entièrement les plantes. Tous les 10 à 15 jours préventivement ; en début d’attaque ou en cas de risque important d’infection pulvériser tous les 7 jours. Humidifier légèrement les plantes à fleurs avec 0,1 % de Nimrod et ne pas faire de mélange.

 

Nimrod
Matière active26,9 % bupirimate
FormulationEC (émulsion concentrée)
Mécanisme d’actionSystémique avec effet protecteur et curatif
Groupe FRAC8
Autres informationsAlternative aux fongicides SSH

 

Fiche technique sur Nimrod