You are here

Dosage

Techniques de traitement et tableau de dosage

Le bon dosage, le calcul correct et l’utilisation optimale sont le B.A.-BA du l’emploi professionnel des produits phytosanitaires au quotidien. Utiliser les produits phytosanitaires avec discernement est plus efficace et meilleur pour l’environnement.

 

Application par arrosage

Les traitements par arrosage doivent être effectués seulement sur un sol humide et seulement sur des plantes bien enracinées (exception: Previcur® Energy). Il faut adapter la quantité de bouillie à la grosseur des pots:
100 ml en pots de 11 cm ou 5 à 10 l par m2. Après le traitement, les plantes velues doivent être rincées à l’eau claire.

Application par pulvérisation

Généralités: Les pulvérisateurs produisent des gouttelettes d’un diamètre d’environ 0,15 mm. Pulvériser à basse pression. Augmenter la pression si la cible est éloignée ou cachée.

En serre: Traiter les plantes en pots avec des buses de 0,8 à 1 mm et une pression de 7 à 11 bar (6 à 10 at). Le matin est le moment le plus favorable pour traiter. Le réchauffement de l’air favorise un séchage rapide du dépôt de pulvérisation et diminue ainsi les risques de brûlure ou de roussissure. Les plantes doivent être traitées minutieusement de toutes parts. Pour traiter curativement les tarsonèmes (p.ex. sur Saintpaulia) et les thrips (Frankliniella) pulvériser 0,6 à 1,0 l de bouillie au m2.

Traitements en plein air: Ne pas traiter en cas de vent ou de grosse chaleur. Effectuer les traitements dans la soirée seulement si les températures sont élevées, de manière à ce que la bouillie puisse encore sécher avant la nuit. Effectuer les traitements contre les limaces, limaçons et vers gris (noctuelles terricoles) le soir.

Réglage du débit des pulvérisateurs et atomiseurs

La quantité de bouillie, largement indépendante de la quantité de produità appliquer, se règle par étalonnage du débit de l’appareil. Elle est donnéeen partie par la cible du traitement. Entre deux réglages, il est recommandéde contrôler après chaque traitement la quantité de bouillieeffectivement utilisée et de calculer ainsi la quantité réelle de produitappliquée par unité de surface. Le contrôle de la quantité de bouillieeffectivement appliquée permet d’effectuer des traitements correctementdosés, réguliers et homogènes. C’est seulement ainsi que l’on peutvalidement comparer l’efficacité de différents traitements. C’est aussi ainsique l’on peut réduire au minimum les restes de bouillie.

1. Placer sur une surface horizontale les pulvérisateurs et atomiseurs (portés ou tirés, actionnés par un moteur ou manuellement), les remplir en partie avec de l’eau et les mettre en marche jusqu’à ce que toutes les parties fonctionnent. Tout le système (pompe, conduites, buses) est alors rempli d’eau et l’appareil est en état de fonctionner à plein rendement dès le début de l’étalonnage. Si le traitement se fait avec plusieurs buses, celles-ci devront être préalablement réglées pour produire exactement le même débit (même type de buse, même pression, etc.).

2. Remplir l’appareil avec une quantité définie d’eau.

3. Mesurer et marquer un tronçon puis parcourir ce tronçon à vitesse constante avec le pulvérisateur ou l’atomiseur en marche. Ce faisant, il est important que le nombre de tours par minute du moteur, la vitesse d’avancement, la pression, le type de buse et le nombre de buses ouvertes correspondent à ceux utilisés lors du traitement. Avec les appareils portés et actionnés manuellement, il faut s’efforcer d’effectuer un travail précis et régulier.

4. Retourner à la station de remplissage et remplacer la quantité d’eau utilisée avec un seau et un pot gradués, de manière à obtenir de nouveau la quantité d’eau initiale. Noter la quantité d’eau utilisée pour compléter.

5. Calculer la quantité de bouillie nécessaire à l’are ou à l’hectare et noter les résultats en vue des traitements à effectuer.

6. Le cas échéant, répéter l’exercice avec d’autres réglages (vitesse d’avancement, pression, type de buse et nombre de buses) jusqu’à l’obtention de la quantité de bouillie voulue. Les cultures hautes et très feuillues demandent de plus grandes quantités de bouillie, particulièrement quand on doit les traiter jusqu’au point de dégoulinement. Quantité de bouillies indicatives pour les cultures de plantes ornementales: jusqu’à une hauteur de 50 cm: 6 l/are; de 50 à 125 cm: 9 l/are; au-dessus de 125 cm: 12 l/are. Si l’on utilise un atomiseur, on peut réduire le volume de bouillie à 1,2-2 l/are (120 à 200 l/ha) mais en maintenant la quantité de produit appliqué. Avec les vaporisateurs, la quantité de bouillie est encore plus réduite. Quoi qu’il en soit, il faut toujours observer les indications du fabricant des appareils. L’étalonnage de l’appareil peut aussi être effectué avec de l’eau dans la culture à traiter quelques heures avant le traitement (afin que la culture ait le temps de sécher dans l’intervalle).

 

Calcul de la quantité de produit pour des dosages donnés en %
Quantité de produit pour un volume donné de bouillie(en g ou ml) = dosage en pourcent x 100 / 1000 (g ou ml par kg ou l) x le volume voulu de bouillie (l).

Les quantités de produit les plus courantes peuvent être directementlues sur le tableau de mesure ci-dessous.

 

Calcul de la quantité de produit pour des dosages donnés parrapport à la surface
Pour les traitements de surfaces planes, la quantité de produitrecommandée pour un are ou un hectare est déterminante (pas decalcul basé sur les pourcentages).

 

Conversion des quantités de produit
Dosage
 = Dosage en (kg ou l par ha) / 100 (ares/ha) × 1000 (g/ml ou kg/l)

 

Conversion des quantités de produit
Quantité de produit = Dosage en kg/ha ou l/ha × surface à traiter (ha)

 

Conversion des volumes de bouillie
Volume de bouillie (l) = volume de bouillie (l/ha) selon étalonnage / 100 (ares/ha) × surface à traiter (ares)

Volume de bouillie (l) = volume de bouillie (l/are) selon étalonnage × surface à traiter (ares)

Traitement par atomiseurs

Généralités: Les atomiseurs produisent de fines gouttelettes d’un diamètre de 0,05 à 0,15 mm. Ils sont à utiliser par temps calme. Ils conviennent particulièrement lorsque l’on veut utiliser des quantités réduites de bouillie. Ils conviennent aussi pour traiter les hautes plantes car le flux d’air produit par l’atomiseur projette les gouttelettes sur leur cible et ne les laisse pas dériver.

Traitement par vaporisateurs

Les vaporisateurs produisent des gouttelettes d’un diamètre de 0,005 à 0,05 mm et conviennent très bien aux traitements des cultures sous serre. Cette méthode permet d’économiser du temps et assure un traitement intégral des plantes. Cette technique convient mieux aux plantes à condition que l’appareil soit bien utilisé.

Indication: Les produits mentionnés à droite du tableau «Produits utilisables en nébulisation» ont été testés sur leur aptitude à la vaporisation et leur efficacité biologique mais pas quant à d’éventuels dégâts sur l’une ou l’autre variété et sorte de plante ou sur les installations. Lors du choix du produit, veuillez observer les recommandations d’application sur les plantes cultivées correspondantes.